Un premier supermarché pour les locavores !

Categories:presse
Locavorium

logo-regard-sur-lactu

4 Mai 2015

Jessica, Thibaud et Damien, trois amis agronomes, se lancent dans le projet d’ouvrir un supermarché locavore où le client pourra trouver des produits sains, frais et issus du circuit court. Un projet qui évolue grâce au financement participatif, dont la plateforme est Pick & Boost. Le lieu devrait ouvrir ses portes en septembre 2015 à Saint-Jean-de-
Védas, dans l’Hérault.

Locavorium sera donc le premier supermarché qui propose des produits alimentaires locaux. Tous les produits sont issus d’un circuit court pour une meilleure valorisation de l’agriculture du Languedoc-Roussillon. Innovant, un service drive sera également à la disposition des clients afin de s’insérer dans l’air du temps et de faciliter les achats. En complément, la première application pour locavores va voir le jour afin de suivre les actualités du magasin, celles des producteurs et de leurs événements à la ferme.

Encourager le circuit court

« Être locavore, c’est consommer de manière plus responsable. Tout d’abord, cela permet de réduire les impacts négatifs sur l’environnement. Concernant spécifiquement notre magasin Locavorium, nous souhaitons soutenir les producteurs aux bonnes pratiques environnementales. En effet, nous sélectionnerons des principes culturaux « verts », comme l’agriculture biologique, l’agriculture raisonnée, etc. »

Être locavore permet de soutenir l’économie locale en impliquant des acteurs : abattoirs, fournisseurs, transformateurs, accompagnateurs. Et, cela permet des avancées sur le plan social : une meilleure reconnaissance des producteurs, des savoirs-faires, des produits et du monde agricole. Être locavore permet de prendre en compte les dimensions environnementales, économiques et sociales, donc de soutenir les grands principes du développement durable. On peut donc parler de « consomm’action ».

Fiers, Jessica, Thibaud et Damien portent avec force leur projet. Grâce à internet, des donateurs, partageant les mêmes idéaux, participent au lancement du magasin.

Un message pour les futurs clients

« Depuis plusieurs années, on entend souvent des polémiques sur les circuits longs, les grandes surfaces et les aspects négatifs de la consommation de masse. Ces polémiques et cette alimentation entraînent l’artificialisation des cultures, une croissance des dépenses énergétiques ainsi que la perte désastreuse des repères saisonniers dans l’alimentation. Constater et créer des controverses, c’est bien. Mais imaginer des solutions, c’est mieux. Nous ne nous arrêtons pas à l’étape de contestation, nous voulons être dans la proposition. «Ceux qui ont le privilège de savoir ont le devoir d’agir» disait Albert Einstein. Ainsi, à tous ceux qui font le même constat que nous, qui souhaitent voir un nouveau système alimentaire se développer, nous leur proposons de nous soutenir. »


Author: